Les futurs maires et le dérèglement climatique

 

La sensibilisation, la prise de conscience, l’émotion, ça c’est fait. Devant l’urgence, il faut passer à l’action pour espérer stopper la courbe du réchauffement climatique. Les territoires sont l’échelle pertinente qui combine efficacité, participation citoyenne et périmètre conséquent des actions. Et les communes, de part leurs compétences légales et leur rapidité d’action, sont au premier plan pour devenir des lieux d’expérimentation de nouvelles formes de sociétés. Plus sobres, moins polluantes, plus solidaires, plus innovantes. C’est au cours du prochain mandat que les choses doivent changer, au delà il sera trop tard. A tous les candidats, à toutes les équipes en campagne de s’emparer de ces sujets pour répondre à une attente très forte des citoyens et à une nécessité impérieuse. Si la notion d’intérêt général a du sens, c’est bien dans les réponses à apporter au dérèglement climatique.

Lire à ce propos l’article de Novethic sur l’économie circulaire, enjeu des villes d’aujourd’hui : https://www.novethic.fr/actualite/environnement/economie-circulaire/isr-rse/municipales-le-zero-dechet-et-l-economie-circulaire-un-enjeu-pour-la-ville-d-aujourd-hui-148071.html